L’Art du Massage

English

L’Art du Massage Thaïlandais Traditionnel

Naud Phaen boran

« Quand quelqu’un est malade au Siam (Thaïlande), il commence à faire en sorte que tout son corps soit moulé par quelqu’un qui est habile ici, qui arrive sur le corps du malade et le piétine sous ses pieds ».

Simon de la Louvre, liaison française avec la Cour royale de Thaïlande à Ayutthia, 1690

Les origines du Massage Thaïlandais Traditionnel remontent 2,500 années à son fondateur, Jivaka Kumar Bhaccha.  On pensait qu’il était un médecin du nord de l’Inde et une source de connaissances sur les pouvoirs de guérison des herbes et des minéraux, des aspects de la médecine ayurvédique que l’on trouve encore aujourd’hui en Thaïlande… On pensait aussi qu’il était un ami proche, le Bouddha.  Comme ces connaissances ont toujours été transmises oralement de professeur à élève, les origines exactes et les influences additionnelles du concept chinois de l’acupuncture sont difficiles à retracer.  Cependant, 60 figures, sculptées dans la pierre, décorent les murs du temple de Phra Chetuphon (WatPho) à Bangkok.  Celles-ci datent de 1832 et sont les vestiges de l’invasion Birmane, ainsi que les textes que le roi Rama III avait gravés comme base théorique du massage thaïlandais.

L’art du massage thaïlandais est basé sur ces lignes d’énergie qui traversent le corps, les 10 lignes les plus importantes sont connues sous le nom de lignes Sen.  Ces 10 lignes sont suffisantes pour effectuer un traitement complet du corps, y compris les organes internes.  L’existence de ces lignes pour la science occidentale est mystérieuse et ne peut être validée que par le soulagement et la guérison de certaines maladies.  Cependant, l’influence Indienne sur le massage thaïlandais est clairement visible dans la philosophie du Yoga où l’énergie vitale ou Prana est absorbée par l’air que nous respirons et la nourriture que nous mangeons et canalisée le long d’un réseau de lignes d’énergie ou Nadis.  Ces 72 000 lignes font partie d’un second corps connu sous le nom de Pranamaya Kosha.

Ces lignes peuvent être considérées comme des « Rivières » qui permettent un échange d’énergie cosmique, par lequel le corps physique humain est maintenu par l’énergie de l’Univers.  En termes simples, les perturbations du flux énergétique entraînent un apport insuffisant de Prana et la santé du corps se détériore.

En travaillant sur ces lignes principales par des mouvements des pouces, des paumes et en manipulant le corps dans diverses postures, ces blocages énergétiques peuvent être décomposés et le flux libre du Prana restauré donnant un sens de bien-être et de santé au patient.

Le massage traditionnel thaïlandais a toujours été considéré comme une pratique spirituelle et dans l’Antiquité a toujours été pratiqué dans un temple, même aujourd’hui il reste une école de massage au temple Wat Pho à Bangkok.   Le fait de donner un massage thaïlandais était considéré comme une application du « Metta » ou de la « gentillesse aimante » dans le Bouddhisme Theravada ; et c’est avec cette attitude que j’ai eu la chance d’apprendre cet art.

Le massage est effectué dans un état d’esprit méditatif.  Commencer par un Puja ou une prière pour centrer la conscience et créer un contact entre le praticien et le patient.  Le masseur travaille alors avec concentration, pleine conscience et conscience et dans cette humeur méditative profonde développe une intuition pour le flux d’énergie dans les lignes du Prana et à l’intérieur du corps, détectant littéralement l’application requise des mouvements.

En dehors des pratiques quotidiennes de méditation pour garder l’esprit libre et le praticien en bonne santé, l’une des techniques pour acquérir cet état d’esprit est le mantra et sa répétition continue tout au long du massage.

OM HAN  HANUMATE NAMAH HA 

Cette entrée a été publiée dans News. Bookmarquez ce permalien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s