Yôganidra.

English

Le sommeil du Yôgi

La relaxation consciente

Pour maîtriser le Yôganidra, il suffit de s’allonger à plat sur le dos et d’apprendre à…..

Pour commencer, il est préférable de s’allonger sur quelque chose de confortable, avec un petit coussin sous la tête. Par la suite, ces coussins ne seront plus nécessaires et n’importe quelle surface de sol, même un lit de clous, deviendra confortable…..

… se détendre profondément et s’abandonner complètement, le corps immobile, les yeux fermés et l’esprit à l’aise, laissant nos pensées passer comme l’eau d’un ruisseau.

On s’est placé dans la position la plus confortable que l’on puisse trouver. À partir de maintenant, nous ne bougeons plus.  Nous restons clairs et éveillés, écoutant tout ce qui est dit et afin de filtrer et d’assimiler la profondeur de cette expérience.

On commence par détendre tout le corps d’un seul coup, en apprenant à sentir l’attraction de la terre, comme si on se fondait dans le sol.

Nous apprenons à laisser aller nos muscles, nos nerfs et nos organes internes.  Simplement se détendre, lâcher prise et se reposer.

J’ai eu le plaisir de travailler avec de nombreux musiciens inspirants et la relaxation sera accompagnée de cette musique…

Ensuite, nous apprenons à détendre le centre de notre corps, en rendant notre respiration plus sauve, en irradiant la relaxation le long de notre colonne vertébrale et de là, dans le reste de notre corps.  Apprendre à se sentir à l’aise et heureux. Prendre de profondes inspirations et se détendre sur l’expiration.

On vous demandera maintenant de visualiser une brume blanche pénétrant par la plante des pieds, détendant et libérant complètement la peau, les muscles et les nerfs superficiels, les muscles et les nerfs profonds, les tendons et les os jusqu’à la moelle épinière. Détendre, laisser aller, reposer les pieds, les chevilles, les jambes, les genoux, les cuisses et les hanches, ainsi que les organes du bassin, les organes de l’abdomen, les organes du thorax, en calmant le cœur et en vitalisant les poumons, en relaxant le dos, les épaules, les bras, les avant-bras, les mains et les doigts.

Ensuite, concentrez-vous sur le cou, en détendant les veines carotides et jugulaires, le larynx et le pharynx, et la tête ; relâchez et détendez les mâchoires, les joues, les lèvres, la langue, les narines, les globes oculaires et les muscles, les paupières, les sourcils, le front sans rides, le cuir chevelu et les oreilles.

Je vous apprendrai à le faire pour que vous puissiez apprendre à le faire vous-même quand vous le souhaitez.

À la fin de la séance, vous vous sentirez léger, comme si vous flottiez dans l’air. Tout cela vous semblera très normal si, à ce stade, la relaxation est si profonde que vous ne sentez plus votre corps.  Nous lâchons simplement tout notre corps et nous nous détendons, nous nous relaxons, nous nous abandonnons et nous nous reposons.

Avec la pratique, notre conscience devient complètement immobile et nos émotions trouvent une paix absolue.

OM Shanti

Gail

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s