L’histoire du yogi et du serpent

English

Le yogi et le serpent

Il était une fois dans la jungle de l’Inde un beau Cobra.  Satisfait de tout ce que la vie avait à offrir, le serpent grandit et devint assez énorme.  Il y a longtemps, des gens ont construit un village dans une clairière de cette même Jungle.  Au fil des années, de nombreux enfants ont été mordus ou même tués par le serpent, et les villageois ont naturellement été très bouleversés par cette situation.

Un jour, lorsqu’un yogi de passage demanda de la nourriture et un abri aux villageois, les villageois acceptèrent et tinrent conseils avec le Yogi.  Ils lui ont parlé du serpent dangereux qui mordait leurs enfants et lui ont demandé si le yogi avait le pouvoir de parler au serpent et de mettre fin à leur misère.

Le yogi accepta et alla dans la jungle et appela le serpent à lui.  Le Cobra apparut, se leva et étendit sa collerette en préparation de l’attaque.  Le yogi n’avait pas peur et demanda au serpent :

« Peux-tu imaginer le karma que tu es en train de créer pour ta prochaine vie ? »

Le serpent surpris a reculé, s’est retiré et a répondu :

« Ces enfants ne sont pas innocents.  Ils viennent me chercher, et quand ils me trouvent, ils se moquent de moi.  Je n’agis qu’en cas de légitime défense. »

Après une longue discussion, le Serpent accepta d’arrêter de mordre les enfants à cause du karma négatif qu’il allait accumuler. Le Cobra remercia le Yogi, qui revint au Village pour dire aux adultes qu’il avait effectivement parlé au Serpent et que leur problème était réglé.  Le yogi remercia les villageois et poursuivit son chemin.

Plusieurs mois plus tard, le Yogi retourna au village dans la jungle et alla voir le serpent. Il chercha et chercha et trouva finalement le serpent couché sur le sol, avec sa peau déchirée, sur le point de mourir.

« Que t’est-il arrivé, demanda le Yogi ? « …  » Tu étais si beau avant et maintenant tu es blessé et mourant ! « .

Le Serpent chuchota….

« Tu m’as dit que je ne pouvais plus mordre les enfants, alors quand ils m’ont provoqué, je les ai laissés faire.  C’est ce qu’ils m’ont fait. »

Le Yogi rit et toucha doucement le Serpent.

« Je t’avais dit de ne pas les mordre.  Je ne t’ai pas dit de ne pas siffler ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s